Le sanctuaire en péril a été rendu à son plus beau après quatre années d’études et de travaux, grâce au soutien des plus hautes autorités du pays, et de nombreux partenaires nationaux et internationaux, publics et privés. Restauré dans son esprit initial, il se fond dans la montagne et s’en distingue à la fois. Il est cette présence discrète qui est là et qui veille, à l’image de la Dame hissée au sommet de la tour, petit point dans le ciel, souriant à la ville et à ses habitants.

Le chantier en images

L’EXTÉRIEUR

L’INTÉRIEUR

Les étapes du chantier

Ce chantier de restauration d’un monument historique, exemplaire en Algérie, a été l’occasion d’associer les plus jeunes générations aux activités de formation professionnelle et de sensibilisation à la préservation du patrimoine et à la dimension citoyenne, interculturelle et interreligieuse.

Tout au long du chantier, une neswsletter a permis de suivre régulièrement l’avancement du chantier avec les difficultés techniques rencontrées ainsi que les activités liées au projet.

Les acteurs du chantier

LA MAÎTRISE D'OUVRAGE
Le Wali d’Oran a demandé à l’Association Diocésaine d’Algérie (ADA), association de droit algérien, de conduire la restauration de Notre-Dame de Santa Cruz. Fonctionnellement, cette responsabilité a été déléguée à l’Évêque d’Oran, Mgr Jean-Paul Vesco.

L’ASSISTANCE TECHNIQUE À LA MAÎTRISE D'OUVRAGE
L’Association ARENDA, association de droit français, a apporté son concours à l’Association Diocésaine d’Algérie. La réunion des compétences de l’ARENDA et de l’ADA a assuré auparavant la réussite des restaurations des basiliques Notre-Dame d’Afrique et Saint-Augustin.

LA MAÎTRISE D'OEUVRE
Elle est confiée à Xavier DAVID, architecte et historien de l’art (cabinet X. David, G. Le Dû à Marseille).

L'ENTREPRISE DE TRAVAUX
Les travaux ont été réalisés par l’entreprise A. Girard, experte en rénovation de monuments historiques, qui a déjà assuré les restaurations de Notre-Dame d’Afrique et Saint-Augustin.


UN CHANTIER-ÉCOLE
Dans le cadre d’un projet pédagogique, de jeunes apprentis algériens ont été formés aux métiers de la restauration de monuments historiques. Ce chantier-école a été mené en collaboration avec l’association « Santé Sidi el Houari » (SDH) à Oran.

Les acteurs du financement

LES CONTRIBUTIONS PUBLIQUES

LE MÉCÉNAT D’ENTREPRISE

LES INSTITUTIONS OU DONATEURS PRIVÉS

Ministère de l'intérieur et des collectivités locales
Ville de Nice
Ville de Lyon
Vinci Dumez Méditerranée
Papal Foundation


Donner Envie de Vivre


Association Diocésaine d’Algérie (ADA)


Association des Amis de Santa Cruz


Diocèses de France


Diocèses d’Allemagne


Missio


Fondation Saint Irénée


Sénateurs français


Autres donateurs privés